À votre sorbetière!

Un article de Kathleen Veilleux

La Crème glacée. LA raison pour laquelle j’ai hésité à devenir complètement végétalienne. J’ai d’ailleurs attendu la fin de la saison chaude pour entreprendre le grand saut! Je m’étais convaincue que je n’avais qu’à me contenter de sorbets, que se serait amplement suffisant. Réjouissance! Il existe sur le marché des compagnies de crèmes glacées véganes qui sont très satisfaisantes. Je pense entre autres à la compagnie Coconut Bliss qui offre une belle variété de desserts décadents. Mais comme il est agréable et valorisant de tout faire par soi-même (certaines personnes ne partagent pas cette opinion!), j’ai décidé de me lancer dans la confection de mon dessert préféré. L’avantage est de pouvoir choisir les saveurs qui nous plaisent et de savoir exactement ce qu’elles contiennent.

Crème glacée

J’ai donc réalisé 3 expériences avec 3 bases des crèmes glacées différentes afin de trouver la texture la plus savoureuse. Les saveurs choisies sont: Chocolat-Noisette, Érable et noix et puis Matcha. J’ai pigé les recettes dans 3 livres de cuisine (présentement uniquement) anglophones;Let them eat vegan de Dreena Burton, Vegan Ice Cream de Jeff Rogers et le populaire Veganomicon d’Isa Chandra Moskowitz et Terry Hope Romero.

Décadente crème glacée Chocolat-Noisette de Dreena Burton
1 conserve de lait de coco (choisir la régulière et non la légère)
1/3 tasse de beurre de noisettes
1 tasse de boisson végétale
1/3 tasse de sirop d’érable
1/4 tasse de poudre de cacao non sucré
2 à 5 c. à table de sucre de canne blond
1 1/2 à 2 c. à thé d’extrait de vanille
1/8 c. à thé de sel de mer
1/4 c. à thé (comble) de gomme de guar
2 poignées de morceaux de chocolat ou noisettes hachées (optionnel)
(le mélange avant la congélation est censé être plus sucré que le résultat final, donc ajuster le sucre selon votre goût)

  • Dans un mélangeur, combiner tous les ingrédients à l’exception des morceaux de chocolat (commencer avec 2 c. à table de sucre, puis en ajouter si désiré) et réduire en purée jusqu’à consistance lisse.
  • Transférer le mélange dans une sorbetière et suivre les instructions du modèle.
  • Faire fonctionner la machine jusqu’à consistance d’une crème glacée molle. Si désiré, ajouter les 2 poignées de chocolat ou de noisettes 5 minutes avant la fin du processus.
  • Servir ou conserver dans un plat hermétique au congélateur.

Ensuite, celle qui me rappelle mon enfance puisque c’est la saveur favorite de mon grand-papa, la crème glacée Érable et Noix de Grenoble de Jeff Rogers.
1 1/4 tasse de noix de Grenoble hachées
1 1/2 tasse de noix de cajous
1 1/2 tasse d’eau pure
1 tasse de sirop d’érable
1/4 c. à thé d’essence d’érable (il demande celle sans alcool, mais je n’en ai pas trouvé, alors j’ai dû prendre celle avec alcool)

  • Placer les noix de Grenoble hachées au congélateur.
  • Combiner le reste des ingrédients dans un mélangeur. Réduire en purée lisse pendant une minute et placer le contenant du mélangeur au congélateur pendant une heure.
  • Transférer le mélange dans la sorbetière et suivre les instructions du manufacturier. Retirer le couvercle et le bras mélangeur, ajouter les noix de Grenoble et mélanger pour bien les distribuer.
  • Servir immédiatement ou transférer dans un contenant hermétique et conserver au congélateur.

Creme glacee matchaEnfin, la crème glacée au thé vert Matcha d’Isa Chandra Moskowitz et Terry Hope Romero. Dans le livre, elles suggèrent d’utiliser cette crème glacée avec les biscuits aux amandes pour en faire des sandwichs à la crème glacée, alors je me suis amusée!
1/2 tasse de crème d’une conserve de lait de coco (réfrigérez une conserve de lait de coco toute une nuit, la crème va monter à la surface)
1 tasse de boisson de soya
3/4 tasse de sucre de canne blond
6 onces de tofu soyeux
1 c. à table de vanille
2 c. à table de poudre de matcha (J’ai utilisé le Matcha pour cuisiner Sora de Camellia Sinensis)
(J’ai choisi la saveur Thé vert, mais si vous désirer une crème glacée à la vanille, simplement omettre la poudre de matcha.)

  • Faire une purée de tous les ingrédients dans un mélangeur ou un robot culinaire jusqu’à texture lisse. Transférer le mélange dans la sorbetière et suivre les instructions du manufacturier.

C’était la première fois que j’utilisais ma sorbetière et je peux vous assurer que c’est vraiment trop simple! Comme vous pouvez le constater, les directives de chaque recette sont les mêmes, simplement mélanger tous les ingrédients au mélangeur et hop dans la sorbetière!

Mon verdict final:
La texture la plus onctueuse est sans contredis la chocolat-noisette. Elle ressemble à une crème glacée conventionnelle. Je l’aurais tout de même sucrée un peu plus et j’aurais peut-être ajouté un peu de chocolat fondu refroidi puisque la saveur noisette est dominante. La plus «balancée» niveau saveur: la crème glacée au thé vert matcha. Le goût sucré-vanillé et le goût fin du matcha s’équilibre bien. La texture est également bien crémeuse. Celle à l’érable et noix de Grenoble est bonne, mais je crois que je ne l’ai pas assez réduite en purée au mélangeur, puisque la texture finale est un peu granuleuse. La saveur érable est bien présente et je l’ai trouvée un brin trop sucrée.

Pour conclure, les trois sortes étaient tous délicieuses et très différentes l’une de l’autre. Celle au matcha ressort un peu plus du lot puisqu’elle est équilibrée. En ajustant les deux autres, je crois qu’elles seraient entièrement satisfaisantes. Il existe sans doute d’autres façons de faire avec une base différente, à vous d’aller fouiner sur internet! Sur ce, je vais manger un bol de crème glacée! Vive l’été! – Kathleen Veilleux